Vous visitez actuellement un site « archivé »
Toutes les informations s'y trouvant peuvent ne plus être valides
www.yabrab.ch

L'Indice d'Information au Consommateur (IIC)

Pour le consommateur, il est difficile de se faire une idée précise et rapide sur les caractéristiques des produits qu'il achète. Un indice d'information appliqué sur chaque emballage lui permettrait de prendre, en toute connaissance de cause, une décision d'achat en accord avec ses préoccupations.

« L'IIC, un plus pour le consommateur »

La globalisation a des effets positifs et négatifs. Cette mondialisation tente à nous déresponsabiliser et à détruire le sentiment de proximité et d'appartenance qui nous est nécessaire.

La consommation en soi n'est pas à remettre en cause. Toutefois, il faut maintenant donner au consommateur un outil qui lui permette de prendre ses décisions en fonction de ses sensibilités.

« Le consommateur a trop peu de moyens pour identifier les produits qu'il achète »

L'attitude du consommateur a fondamentalement changé suite aux récents scandales alimentaires que nous avons connus (vache folle, poulet à la dioxine, etc.). Il est donc en droit d'obtenir plus d'informations sur la traçabilité des produits qu'il achète.

Il serait souhaitable qu'à l'avenir il soit informé du fait que le pain précuit acheté dans certaines grandes surfaces vient, en partie, de Pologne ou que certaines viandes estampillées « Viande Suisse » sont issues de bétail importé, pour être transformé en Suisse. Tout cela au détriment de l'environnement, des entreprises et des producteurs locaux.

« Cet indice permettrait au producteur de mieux communiquer avec le consommateur »

Pour remédier à cela, les entreprises qui commercialisent des produits en Suisse doivent faire preuve de la plus grande transparence, seule apte à redonner confiance et à responsabiliser le consommateur.

Je propose qu'un Indice d'Information au Consommateur soit apposé sur les produits vendus en Suisse. Cet indice serait composé des critères suivants :

  • Economiques
    • Lieu de production
    • Provenance des matières premières

  • Ecologiques
    • Types et distances des transports
    • Gestion des déchets liés à l'emballage

  • Ethique
    • Conditions sociales de travail

La Confédération doit engager les moyens pour favoriser la mise en place d'un tel indice. Les producteurs, de manière volontaire, afficheraient cette étiquette sur leurs produits. Un organe de la Confédération se chargerait de surveiller cet étiquetage à l'instar de ce qui se fait pour la TVA.

Document

Mon programme est disponible sous la forme d'un document A4 de 12 pages à distribuer.

Commander »